Le Nouveau-Brunswick est une province dorée après que sa nageuse vedette ait battu deux fois le record du monde

Danielle Dorris, de Moncton, a commencé les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 avec une quatrième place au 200 m quatre nages individuelles S7 et a manqué le podium par seulement 0,05 seconde.

Lors de sa deuxième épreuve, le 100m dos S7, elle a touché le mur après 1:21.91 pour terminer deuxième et ramener sa première médaille des Jeux Paralympiques. Danielle Dorris a déclaré que c’était “très surréaliste […] comme si je me réveillais d’un rêve chez moi au Canada et que cela n’était jamais arrivé. Mais je suis là avec une médaille”, ce qui marque la première médaille individuelle paralympique pour le Nouveau-Brunswick au cours de ce siècle, la dernière en sports individuels remontant à 1996.

Le dernier jour de la compétition de natation, la jeune femme de 18 ans a été couronnée championne paralympique grâce à une performance exceptionnelle dans le 50 m papillon S7, en ne battant pas seulement le record du monde une fois, mais deux fois le même jour. Danielle Dorris a rugi jusqu’à sa médaille d’or (la toute première en sport individuel pour le N.-B.) dans un temps explosif de 32.99 secondes après avoir entamé la course en battant le record du monde établi par la médaillée d’argent américaine Mallory Weggemann en juin 2012 de 0.30 seconde à 33.51 secondes lors de sa course de qualification dans la session du matin qui a également vu la chute du record paralympique qui existe depuis Pékin 2008.

Après avoir été le plus jeune membre de l’équipe à Rio 2016 et à seulement trois ans des prochains Jeux paralympiques qui se tiendront à Paris en 2024, le Nouveau-Brunswick peut déjà se réjouir de ce que Danielle Dorris pourra accomplir lors de ses troisièmes Jeux.

Cet article est aussi disponible en: English